The Importance of Leader Self-Care

By Dr. Bill Howatt and Louise Bradley

The Importance of Leader Self-Care

To say that COVID has put enormous pressure on leaders would be an understatement. On top of accelerating and amplifying all of the usual business imperatives, leaders have been orchestrating swift shifts to virtual work, the safe return to physical workspaces, and in some cases, a combination of both. It has also magnified the responsibility of leaders to protect both the physical and mental health of employees during a global crisis.

Leaders have been carrying the weight of COVID for six months with no end in sight

A recent poll by KPMG revealed that 54% of employees are afraid to return to work, but 82% trust their employers to keep them safe.[1] This is a heavy load to bear. As a leader, if you aren’t practicing self-care, you will not only diminish your energy and capacity to meet these demands, you also run the risk of compromising your own health.

For many, it feels natural and easier to take care of others first and put your own needs second. And there is a general perception that doing otherwise is selfish when, in reality, the opposite is true. Self-care - shifting the focus to your own mental and physical health and maintaining critical social connections - is essential. It will help ensure that you are energized and emotionally equipped to show up for your colleagues, employees, customers and other stakeholders.

Don’t just tell, show employees that self-care matters

Employees watch what you do. If you promote self-care, but don’t practice it, they may doubt your sincerity. Use this opportunity to promote mental wellness at work by maintaining your own mental and physical health. With that in mind, here are a few tips to get you started.

  • Be kind to yourself - The weight of others’ expectations and your own might cause you to second guess yourself. Try to quiet the self-deprecating narrative that too often seeps into consciousness and practice positive self-talk instead. It’s not about being perfect each day; it’s about being the best you can be, knowing there’s no such thing as perfect. Accept that you may make mistakes but that doesn’t mean you’re a bad leader. Through positive self-talk, you can address mistakes through a lens of self-compassion, understanding that every leader has good and bad moments.
  • Be self- aware - Self-care often begins with paying attention to what you’re doing - for better or for worse. Take stock of what you’re doing to support yourself as well as any behaviour that may be negatively affecting your well-being.
  • Work with a mentor - Regardless of your level of responsibility, it’s helpful to have a mentor you trust and can talk to. Mentors can share personal experiences that can help you make a decision, normalize your situation, and gain perspective. Too often, leaders feel they don’t have anyone they can share their experiences with because they fear being judged.
  • Create boundaries - Set professional boundaries and be clear about when you are available and accessible. Ensure direct reports understand your role and the activities that you should be involved in and those you don’t need to be part of. It’s important to monitor your own productivity, just as you do for others.
  • Pay attention to daily health basics -Movement and relaxation are important to help you recharge, as is having a plan to ensure you’re getting enough sleep, nutrition, and hydration. Also monitor your lifestyle choices. Leaders who are busy and stressed are more likely to engage in potentially harmful coping behaviours such as poor diet and alcohol consumption.
  • Make movement a priority - With many leaders spending extra time in front of a computer, making time for physical activity is essential in maintaining both physical and mental health. Remember that moving doesn’t necessarily mean joining a gym - it could include home workouts, stretching, walking, playing sports, or engaging in a recreational activity. In addition to the physical benefits, regular physical activity can help you maintain perspective and offset stress.
  • Maintain social connections - It’s important to nurture your relationships both in and outside the workplace - particularly at a time when isolation is often the rule rather than the exception. Socializing is a healthy means to relieve stress, gain fresh perspective, and connect on a human level.
  • Find a healthy outlet - Interests and passions outside of work can be a helpful source of positive energy and can help you achieve balance and recharge your battery. Make time for hobbies and activities that are separate from your work life.
  • Relax - You’re a finite resource. Learn how to turn off your cell phone, turn off your mind and unplug from work.

Being a leader is challenging at the best of times. In a crisis, it is even more overwhelming. It’s important to recognize this and go easy on yourself. You are not superhuman. Practicing self-care will set you up for success and will help you show up for work rested and ready to meet the demands of the day.

Share and Comment


L’importance de l’autoprise en charge de la santé par les dirigeants

Par Bill Howatt, Ph. D., et Louise Bradley

Affirmer que la COVID-19 a exercé une intense pression sur les dirigeants serait un euphémisme. En plus d’accélérer et d’amplifier les impératifs commerciaux habituels, la pandémie a contraint les dirigeants à orchestrer une transition rapide vers le télétravail, un retour sécuritaire dans les espaces de travail physiques et parfois une combinaison des deux. Elle a également mis en lumière la responsabilité des dirigeants de protéger la santé physique autant que mentale de leurs employés dans le contexte d’une crise mondiale.

Les dirigeants portent le poids de la COVID-19 depuis six mois, sans qu’on puisse en entrevoir la fin.

Un récent sondage réalisé par KPMG révèle que 54% des employés craignent le retour au travail, mais que 82% ont confiance que leur employeur saura assurer leur sécurité.[1] Voilà une lourde charge à porter. À titre de dirigeant, si vous ne prenez pas soin de votre santé, non seulement votre énergie et votre capacité à répondre à ces exigences diminueront, mais vous risquez également de compromettre votre propre santé.

Bien des gens trouvent naturel et plus facile de prendre soin des autres, mais relèguent leurs propres besoins au second plan. De plus, on a souvent l’impression que le contraire serait égoïste, alors que la vérité est en fait tout autre. L’autoprise en charge de la santé, c’est-à-dire la priorisation de sa propre santé mentale et physique et l’entretien de liens sociaux indispensables, est essentielle. Prendre soin de vous-même vous permettra de vous recharger en énergie et de vous munir des outils émotionnels nécessaires pour épauler vos collègues, employés, clients et autres partenaires.

Ne vous contentez pas de paroles, démontrez à vos employés qu’il est important de prendre soin de sa santé.

Les employés vous observent. Si vous faites la promotion de l’autoprise en charge de la santé, mais que vous ne mettez pas vos paroles en action, ils douteront de votre sincérité. Servez-vous de cette occasion pour promouvoir le bien-être mental en milieu de travail en veillant à votre propre santé mentale et physique. Voici quelques trucs qui vous aideront à y parvenir.

  • Faites preuve de bienveillance envers vous-même. Le poids de vos attentes et de celles des autres peut vous faire douter de vous-même. Essayez de taire ces pensées dévalorisantes, qui trop souvent s’insinuent dans notre conscience, et cultivez un dialogue interne positif à la place. Il ne s’agit pas d’être parfait tous les jours, mais plutôt de faire de votre mieux, sachant que la perfection n’est pas de ce monde. Acceptez que vous errez parfois, mais que ces erreurs ne font pas de vous un mauvais dirigeant. Grâce à un dialogue interne positif empreint d’autocompassion, vous pourrez corriger vos erreurs. Tous les dirigeants connaissent de bons et de moins bons moments.
  • Prenez conscience de vos comportements. Souvent, l’autoprise en charge de la santé commence par un examen de vos actions, pour le meilleur et pour le pire. Dressez un portrait de ce que vous faites pour prendre soin de vous-même et de tout comportement pouvant nuire à votre bien-être.
  • Consultez un mentor. Quel que soit votre niveau de responsabilité, vous gagnerez à avoir un mentor de confiance à qui vous pouvez vous confier. Les mentors peuvent partager des expériences personnelles qui vous aideront à prendre des décisions, à normaliser votre situation et à remettre les choses en perspective. Trop souvent, les dirigeants ont le sentiment de n’avoir personne à qui raconter ce qu’ils vivent, par crainte d’être jugés.
  • Fixez des limites. Tracez des frontières professionnelles et établissez clairement les moments où vous êtes disponible et accessible. Assurez-vous que les personnes relevant directement de vous comprennent votre rôle et connaissent les activités dont vous voulez faire partie et celles auxquelles vous n’avez pas besoin de participer. Il est important de surveiller votre propre productivité, de la même façon que vous le faites pour les autres.
  • Observez les fondements de la santé au quotidien. L’activité physique et la détente sont importantes, puisqu’elles vous permettent de vous ressourcer, tout comme l’adoption d’un plan pour dormir suffisamment, vous alimenter sainement et vous hydrater suffisamment. Assurez-vous également de faire de bons choix quant à votre style de vie. Les dirigeants qui sont occupés et stressés sont plus susceptibles d’adopter des comportements d’adaptation potentiellement préjudiciables, comme une mauvaise alimentation et la consommation d’alcool.
  • Faites de l’activité physique une priorité. Malgré le temps supplémentaire passé à l’ordinateur par bien des dirigeants, réserver du temps pour l’exercice physique demeure essentiel au maintien d’une bonne santé mentale et physique. Rappelez-vous que l’exercice n’est pas réservé aux salles de conditionnement physique, mais qu’il inclut les séances d’entraînement à la maison, les étirements, les sports et les activités récréatives. En plus des bienfaits corporels qu’elle procure, l’activité physique peut vous aider à voir les choses du bon côté et à évacuer le stress.
  • Cultivez des liens sociaux. Il est important d’entretenir vos relations sociales tant au travail qu’à l’extérieur, particulièrement à une époque où l’isolement est plus souvent la règle que l’exception. La socialisation est un moyen sain de réduire le stress, de voir les choses avec un œil neuf et d’interagir sur le plan humain.
  • Trouvez un exutoire sain. Les intérêts et les passions en dehors du travail constituent une source d’énergie positive et peuvent vous aider à trouver un équilibre personnel et à recharger vos batteries. Réservez du temps pour des loisirs et des activités à l’extérieur de votre vie professionnelle.
  • Relaxez. Vous êtes une ressource limitée. Apprenez à éteindre votre téléphone cellulaire, à libérer votre esprit et à vous déconnecter du travail.

Même lorsque tout va bien, la fonction de dirigeant est exigeante. Lorsqu’une crise éclate, la charge est d’autant plus écrasante. Il est important de le reconnaître et de prendre soin de vous-même. Vous n’êtes pas surhumain. La prise en charge de votre propre santé vous mettra sur la voie du succès et vous aidera à vous présenter au travail bien reposé et prêt à relever les défis du jour.


1 ps://www.newswire.ca/news-releases/most-canadians-are-afraid-to-return-their-workplace-yet-trust-employers-to-keep-them-safe-kpmg-in-canada-poll-881159585.html#:~:text=The%20KPMG%20poll%20findings%20show,with%20co%2Dworkers%20are%20suffering.


Blog Disclaimer

No Comments Yet.

Leave a comment